Une Wonder Woman dans un monde de Supers Mâles

GlaGlaGla. Wonder Woman se pèle. Faut dire que je ne suis pas outillée pour cela! Ma petite culotte gainante, certes, remonte jusqu’au-dessus du nombril, mais le corset est un peu, humm comment dire, léger, léger.

Batman m’a bien proposé sa cape, mais outre le fait que cela m’ennuyait de porter du noir,  mon corps a pris la couleur de mon uniforme : rouge et bleu. Je vous passe les détails, ce n’était pas joli à voir. Du coup, il a fallu que je trouve une solution pour continuer de sortir dignement à l’extérieur.

J’ai commencé par tenter de soudoyer Spider Man pour qu’il accepte de me prêter sa combinaison, par ce que je tenais quand même à garder le plus possible mes couleurs, et que de toutes mes connaissances en Supers Héros, il est le plus dandy. Mais que nenni, cette espèce d’araignée à la « mords-moi le nœud » a refusé, sous prétexte qu’il n’avait jamais pu m’attraper dans ses filets. Tu parles d’un Dandy !

Dans le même ordre d’idée, afin de garder mon bleu et rouge favori, je suis allé voir Cap’tain America. C’est tremblante et fort impressionnée face à cette montagne de muscles et de sexytude, que je suis arrivée face à lui et qu’après avoir vaguement baragouiné un « Hello beauty » censé l’amadouer, je me suis retrouvée à tenter, de manière totalement ridicule, de lui expliquer qu’il serait très aimable s’ il acceptait de me prêter son costume « You understand, Cap’tain (oui on est potes)  my beautiful body is totaly colded and my glamourous boobs are going to freeze if, tu n’es pas smart, so may you prêter toi à moi your beautiful body ? » A ce stade, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. J’ai cru en voyant son visage s’éclairer que c’était dans la poche, mais là j’ai eu droit à une leçon de morale sur le fait qu’il n’était pas un homme facile, qu’il n’embrassait pas le premier soir et qu’il était Romantique, lui. Anyway bye bye le Romantique, moi je suis toujours en train de me peler.

Eureka ! Mais c’est bien sûr. Mon Hipster favori : Iron Man et sa petite moustache si chou. Seul souci, il fallait que je l’attrape déshabillé, parce que pour lui parler quand il est enfermé dans sa carapace de fer rouge et dorée… D’ailleurs, j’ai longtemps hésité parce que bon, le coté bling bling, j’suis pas certaine que ça m’aille, y’a des limites au ridicule, même quand on a froid. Et bien, vous voulez que je vous dise, je ne suis pas allée bien loin … A peine arrivée face à lui (il était en tenue pfuuu…) il m’a fait un « parle à ma main » très désagréable et je n’ai pas poussé plus loin ma requête.

iron-man-iron-man-vs-captain-america-how-will-marvel-handle-the-avengers-in-civil-war

Retour à la case départ … Mais saperlipopette! Y’en a pas un qui va être cool et me dépanner ?

Bon, à ce stade,  il me restait 2 personnes vers qui me tourner mais j’avoue que je n’en menais pas large. L’un était un monstre de muscles, l’autre, mon Bad Boy préféré mais à qui je n’avais jamais adressé la parole, je me suis toujours contentée de le regarder langoureusement en évitant de m’approcher de trop près.

Je décidais de garder le plus stressant pour moi en dernier et c’est donc vers Flash, le Sportif de la bande, que je me dirigeais. J’espérais qu’il n’allait pas se comporter comme son pote Spider Man sous prétexte qu’ils étaient dans la même université. Et bien je ne le saurai jamais. J’ai bien vu un sublime mâle tout de rouge moulé, abdos d’enfer, muscles dessinés, mais dire que je l’ai vu serait prétentieux. Il est passé près de moi en courant de manière fulgurante et sincèrement , vu mon état de quasi stalactite, impossible de le suivre.

C’est transie de froid, pétrie d’angoisse, le cœur battant, les mains moites, les pieds poites (mouai moyen celle-là) que je n’avais plus d’autre choix que de me tourner vers le mauvais garçon de la bande : Wolverine. Arghhh ! comment résister à son regard noir, ses phrases de 2 mots et sa sauvagerie bestiale. Pourvu qu’il soit bien poilé parce qu’il maîtrise difficilement  sa colère et je n’ai pas envie, mais pas du tout,  de voir apparaître ses 3 griffes en adamantium.

On ne marche pas sur les plates-bandes de Jean (sa compagne disparue, bande d’ignorants), je m’en souviendrai.

the-wolverine-poster-145-300x225

M’en fous, je vais aller choper l’uniforme de cette pétasse de Cat Woman, miaouuuu, j’t’en foutrais moi !

K@ro’Online

Une réflexion sur “Une Wonder Woman dans un monde de Supers Mâles

  1. ben pourquoi elle pas venue voir Rambo Wonder Woman ? Je lui aurais volontiers prêté mon treillis et mon bandeau, et serrée bien fort dans mes p’tits bras musclés pour la réchauffer. Moi aussi j’suis un héros !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s