Franchises et recyclages dans le cinéma : le syndrome du chien qui se mord la queue

Chien qui se mord la queue

Je ne sais pas pour vous, mais voir un chien qui essaie de se mordre la queue est toujours un moment sympathique. Cela arrive souvent chez les chiots. Chez les Rottweiler de 2 ans et plus, c’est plus inquiétant et il faut clairement demander conseil à son vétérinaire.

En découverte du monde qui l’entoure, le chiot aperçoit quelque chose qui bouge. N’ayant pas une conscience globale de son corps, il ne sait pas de quoi il s’agit. Joueur et doté d’une « curiosité exploratoire », il essaie donc d’attraper sa queue. Il tourne deux fois sur lui-même avant de se rendre compte de la complexité de la tâche. C’est l’instant magique qui nous donne le sourire.

Mais nous autres chiens de la casse, nous avons passé l’âge de ces légèretés. Et donc nous faire croire qu’on peut se mordiller la queue ne marche plus. Et pourtant, le cinéma actuel essaie clairement de nous emmener sur ce chemin. Cela fait des années que l’on tourne en rond au niveau des scénarios. Les cercles commencent sérieusement à se superposer, et ce qui doit arriver arrive. Vous prenez une feuille de papier, vous y dessinez des cercles sans vous arrêter. A un certain moment, les cercles se chevauchent, s’épaississent, se rapprochent, fusionnent. Résultats des courses : nous voilà en mode bouillabaisse typique de la cité phocéenne.

Qu’on nous resserve les mêmes scénarios, admettons, mais que l’on nous resserve les mêmes scénarios, et les mêmes noms de films, moi je dis non.

Que vois-je cette semaine ?

1) X-Files revient. OK, vous me direz que cette série avait de la gueule et du panache, j’en conviens. Mais quand même, ressortir les vielles chaussettes du tiroir du bas, c’est abusé. Elles ont peut-être des trous. Les fans inconditionnels de la série (dont je fais partis) sont ravis. Mais tout de même.

2) Ensuite, Independence Day 2 est dans les tuyaux. 20 ans après ? Bon OK, le premier Independance Day, on s’en souvient tous. Du blockbuster classique. Ne pète pas trois pattes à un canard, mais en pète deux, ce qui est très honorable. Cela dit, pourquoi ne pas partir sur du nouveau ?

A mon sens, ces 2 exemples s’inscrivent dans un cercle vicieux qui dure depuis un certain temps déjà. L’autre jour, je tombe sur une affiche de Fast et Furious 7. Et là, je réalise déjà qu’ils ont réussi à nous proposer 7 fois le même film avec les même ingrédients : voitures, flingues, filles en string ficelle sur lignes de départ. Oui, parfois, l’ordre change, mais le résultat final est assez standard. Aller voir un Fast & Furious, c’est comme aller au Mc Do. On sait ce qu’on va y trouver. Ne nous voilons pas la face : il ne faut pas s’attendre à des variations ou à des effets de surprise. Le lapin ne sortira pas du chapeau.

Autre retour vers le futur : Jurassic Park 4. Tout le monde avait plus ou moins intégré le fait que c’était une trilogie. Avec ce quatrième volet sorti de nulle part, on pousse mémé dans les orties. Comme dirait George, « Shame on you ».

Et surtout, il y a cette multiplication des films de franchise de super héros. Personnellement, j’ai perdu le compte. Doc Ciné a mené l’enquête avec ce très bon article : Les franchises et les super-héros vont-ils tuer le cinéma ? Même son de cloche ici : 2015, chronique d’une overdose de blockbusters annoncée.

Dans cet océan fade et tiède, on se retrouve heureux de tomber sur des îlots chauds et tropicaux. D’où le succès (largement mérité, soyons clairs) de Birdman. Mais à ce rythme-là, tout le monde va se lasser.

Et vous, que pensez-vous de l’industrie cinématographique ?

BridgeDeliboy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s